Chat with us, powered by LiveChat

Résidence Fantastique

Isabelle Amonou

Lauréate de la Résidence Fantastique

L’auteure française de genre polar sera en résidence de création du 4 au 29 novembre 2019 à la Maison Fairview. Elle sera jumelée avec Raymond Ouimet, auteur de l’Outaouais.

Le Salon du livre de l’Outaouais et l’Ambassade de France au Canada, en collaboration avec la Ville de Gatineau et l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais sont très heureux d’annoncer la venue d’Isabelle Amonou à la Maison Fairview à Gatineau.

Au cours de sa résidence, Isabelle Amonou, membre du collectif Calibre 35, travaillera sur une nouvelle policière, qui pourra être éventuellement développée en roman.

L’auteure française retenue sera jumelée avec Raymond Ouimet, spécialiste de l’histoire et du patrimoine de la région, qui a plusieurs récits d’enquête à son actif, dont Tuxedo Kid (Septentrion). Un dialogue d’écriture pourra donc s’établir et mener potentiellement à une écriture à quatre mains.

Cette résidence de quatre semaines a pour but de favoriser les échanges entre auteur.e.s francophones et de faire découvrir le genre du polar au public de l’Outaouais et de l’Ontario français . Elle s’inscrit aussi dans la volonté du Salon du livre de l’Outaouais d’être présent toute l’année dans l’animation littéraire de la région.

«La traversée durait seulement une heure, mais elle lui sembla s’éterniser. Matthieu était à la merci d’une double tempête : l’une était dehors et l’autre dedans.» Isabelle Amonou. Insularités Éditions Goater Noir. 2019

Isabelle Amonou, accompagnée de Raymond Ouimet, participera à deux grands événements : une rencontre-entretien à l’Ambassade de France à Ottawa le 8 novembre et la Nuit du polar le 16 novembre, dans le cadre magique de la Maison Fairview, en présence de grandes plumes de la littérature policière québécoise. Un événement intime, riche en frissons, réservez vite votre place!

 

Biographie d’Isabelle Amonou

Née en 1966, Isabelle Amonou a grandi dans sa ville natale de Morlaix, en Bretagne. Après avoir étudié à Rennes, elle s’y est installée pour vivre et travailler comme ingénieure dans les télécommunications puis s’est spécialisée dans le domaine des brevets d’invention. Plus tard, elle a entrepris en parallèle des études de Lettres. Elle aime l’écriture et les chats noirs. Les blancs aussi, d’ailleurs…

Depuis 2004, elle écrit des romans et nouvelles noirs, policiers ou d’anticipation. Cette auteure est membre des collectifs calibre 35 et L’assassin Habite dans le 29 et des ateliers d’écriture de L’escalier.

Son dernier roman, qui mêle des éléments historiques à une intrigue familiale et criminelle insulaire, a été présenté aux salons du livre de Paris, Rennes et Morlaix.

Bibliographie

Elle a notamment publié Morts Fines à Morlaix (An Tu All Ar Mor, 2005 – prix du Goéland masqué 2005), Val sans retour (Coop Breizh, collection Léo Tanguy, 2010), Dernière Partition (Belle Lurette, 2014), Insularités (éditions Goater Noir, 2019), ainsi que Question de sur-vie, à « quatre mains », avec Michel Dréan (éditions Chemin Faisant, 2018).

Insularités (éditions Goater Noir 2019)

Lorsqu’un message l’informe qu’un squelette a été retrouvé sous la dune, Matthieu n’a d’autre choix que de revenir sur l’île qu’il a quittée plein d’amertume, vingt ans auparavant.

Cette découverte relance les conflits au sein de la communauté îlienne et les vieux démons resurgissent tandis que Matthieu est rattrapé par l’Histoire : la sienne, mais aussi celle de sa famille pendant la seconde Guerre Mondiale.

Morts fines à Morlaix (éditions An Tu All Ar Mor, Prix du Goéland masqué en 2005)

En 1968, un jeune pharmacien de Morlaix meurt brutalement. Le dossier est classé sans suite.Cette tragédie rejaillit une trentaine d’années plus tard lorsque sa femme est assassinée. Quand les morts se mettent à parler, les personnages se croisent et se perdent dans un grand jeu de manipulation.

Isabelle Amonou construit une petite mécanique infernale qui donne à entendre, lorsque le ressort se tend, une mélodie grinçante où les voix se mêlent et parfois s’accordent.


Mention spéciale à Amélie Durand

 

 Amélie Durand, auteure et dramaturge, a été remarquée par le comité de sélection pour sa nouvelle Ba. Cette histoire d’anticipation a été nommée au second accessit du prix Alain Le Bussy 2019 de la nouvelle de science-fiction et a été publiée, à ce titre, dans la revue Géante Rouge.

Ba est une femme-corbeau qui a décidé de vivre comme une corbeau. Elle est l’amante d’un homme-peuplier qui, lui, renie ses origines non-humaines et joue le jeu de l’ascension sociale et de l’intégration aux codes humains.