Chat with us, powered by LiveChat

Nuit de l’étrangeté

Dans le cadre de la Fantastique résidence, la Maison des arts littéraires vous propose une nuit littéraire des plus étranges en présence d’autrices et d’auteurs invité.e.s pour vous faire frissonner!

Une expérience inédite dans des lieux mystérieux, à vivre derrière votre écran.

Quatre auteur.trice.s de la littérature de l’étrangeté, que ce soit par le genre littéraire (polar, fantastique, horreur, anticipation) ou par les thématiques explorées (l’improbable, la bizzarerie, l’invraisemblance) investissent l’imaginaire de leur étrangeté. Ils et elles vous lisent des extraits, se confient à vous en toute intimité sur leur rapport à l’étrangeté en création littéraire. En vous inscrivant, vous recevrez également une carte postale dédicacée de la main de l’un.e d’entre eux ou elles!

Réservez votre place très bientôt! Restez à l’affût en vous abonnant à notre infolettre.

Christiane Vadnais est née à Québec en 1986. Son premier livre, Faunes (Alto, 2018), a remporté le Prix de création littéraire Ville de Québec – Salon international du livre de Québec et le Prix des Horizons imaginaires avant d’être traduit en anglais et en espagnol. Récipiendaire du Prix de L’Institut Canadien de Québec 2019, elle travaille en édition.

Pour vous procurer Faunes, cliquez ici!

Chrystine Brouillet publie en 1982 Chère voisine, son premier roman, pour lequel elle a reçu le prix Robert-Cliche. Depuis, elle s’est fait connaître à titre de romancière et a écrit de nombreux romans policiers, dont Le Collectionneur et Indésirables.

Son personnage d’inspectrice, Maud Graham, est devenu un classique québécois du genre policier. Le Collectionneur, qui s’est vendu à plus de 50 000 exemplaires, a été adapté pour le cinéma par le réalisateur Jean Beaudin.

Pour vous procurer Ponts, cliquez ici!

José Claer
«Mon parcours littéraire est fait de secrets indélébiles. Naissance à 14 ans, le 21 octobre 1977 après l’école, à titre de poète dont le cursus n’en contenait qu’un seul. L’écriture comme la lecture, ont été un exutoire, un modus operandi pendant des années d’une solitude crasse qui me collait à la peau. De la cour de récréation de Mont-Laurier à l’Université d’Ottawa, j’ai profité de chaque carpe diem pour obtenir un bacc ès arts général option théâtre et un bacc en communication.  Je suis aussi devenu un homme, ce qui pourrait paraître banal, mais ce n’était pas gagné d’avance. Membre actif de slam Outaouais, j’écris par procuration, et brûle mon ombre sur la scène du Troquet à chaque performance. De 2001 à 2019, j’ai publié 8 livres (romans, poésie et nouvelles) et fait partie de 8 œuvres collectives, souvent avec l’AAAO.»

Pour vous procurer Mordre jusqu’au sang dans le rouge à lèvres, cliquez ici!

Pierre Cendors
Pierre Cendors est né en 1968 à Ambilly, en Haute-Savoie. Son ascendance irlandaise le prédispose à un paysage élémentaire, vide et sauvage. Enfant, son arrière-cousin, Raymond Rudorff, romancier et historien, crée un lien de filiation avec la littérature. Ses œuvres les plus récentes sont Silens Moon (Le Tripode, 2019), Vie posthume d’Edward Markham (Le Tripode, 2018), Minuit en mon silence (Le Tripode, 2017) et Archives du vent (Le Tripode, 2015). Il a co-écrit le scénario de Portrait, un film réalisé en 2018 par Christophe Leclaire, Prix du public (6eFestival de cinéma, Cholet). Son prochain roman, L’énigmaire, paraîtra en janvier 2021 chez Quidam éditeur.

Pour vous procurer Silens Moon, cliquez ici!