Chat with us, powered by LiveChat

Fantastique résidence 2020

Pierre Cendors, lauréat de la Fantastique résidence 2020

L’Ambassade de France au Canada et la Corporation du Salon du livre de l’Outaouais ont retenu la candidature de l’auteur français Pierre Cendors pour la Fantastique résidence qui se tiendra du 2 au 27 novembre 2020. Auteur de dix-sept livres, Pierre Cendors est un poète et romancier reconnu par la critique et le public pour son écriture singulière, transcription d’un voyage intérieur et traduction sensible d’un autre réel.

Il s’agit de la deuxième édition de cette résidence, en partenariat avec la Ville de Gatineau et l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais, qui se déroule sous l’inspiration de la Maison Fairview. Étant donné le contexte sanitaire actuel, la Corporation du SLO et l’Ambassade de France maintiennent ce projet de façon principalement virtuelle, en mettant en avant les littératures de l’étrangeté par plusieurs activités avec le public.

Pierre Cendors est jumelé à l’auteur de l’Outaouais José Claer, dont la candidature a été retenue par l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais.

Cette année, la Fantastique résidence rayonnera aussi à Montréal et à Québec, avec nos partenaires du Salon du livre de Montréal et de la Maison de la littérature de Québec. Des entretiens croisées ou activités devant public sont prévus pendant le mois avec Pierre Cendors, Chrystine Brouillet et Christiane Vadnais.

Cette approche sera une belle occasion de diffusion inter-régionale et internationale pour chacune et chacun des auteurs et autrices participant.e.s.

Biographie

Pierre Cendors est né en 1968 à Ambilly, en Haute-Savoie. Son ascendance irlandaise le prédispose à un paysage élémentaire, vide et sauvage. Enfant, son arrière-cousin, Raymond Rudorff, romancier et historien, crée un lien de filiation avec la littérature. Après des études d’Art à Lyon, il effectue son service militaire dans le lycée où Charles Juliet, seconde figure initiatrice, a vécu des années difficiles. Une correspondance en naît. Le poète le soutient, lui envoie des livres au Connemara, où, son service achevé, il va s’isoler plusieurs années afin d’écrire. Commence un long apprentissage de la parole écrite qui de l’Irlande, pays des origines maternelles, le mène ensuite en Écosse. Il trouve alors son nord intérieur. À son retour, après un parcours professionnel erratique, il publie son premier roman, L’Homme caché.

Ses œuvres les plus récentes sont Silens Moon (Le Tripode, 2019), Vie posthume d’Edward Markham (Le Tripode, 2018), Minuit en mon silence (Le Tripode, 2017) et Archives du vent (Le Tripode, 2015). Il a co-écrit le scénario de Portrait, un film réalisé en 2018 par Christophe Leclaire, Prix du public (6e Festival de cinéma, Cholet).

Son prochain roman, L’énigmaire, paraîtra en janvier 2021 chez Quidam éditeur.

 

Prix et distinctions :

  • Prix Alain-Fournier 2011 pour Engeland  (éditions Finitude, 2011)
  • Sélectionné pour le Prix Wepler pour Archives du vent (Le Tripode, 2015)

Son blog : Endsen

Dossier de presse :

 

Extrait :  Vie posthume d’Edward Markham

 

 

 

 

José Claer, auteur de l’Outaouais jumelé

«Mon parcours littéraire est fait de secrets indélébiles.  Naissance à 14 ans, le 21 octobre 1977 après l’école, à titre de poète dont le cursus n’en contenait qu’un seul.  L’écriture comme la lecture, ont été un exutoire, un modus operandi pendant des années d’une solitude crasse qui me collait à la peau.  De la cour de récréation de Mont-Laurier à l’Université d’Ottawa, j’ai profité de chaque carpe diem pour obtenir un bacc ès arts général option théâtre et un bacc en communication.  Je suis aussi devenu un homme, ce qui pourrait paraître banal, mais ce n’était pas gagné d’avance.  Membre actif de slam Outaouais, j’écris par procuration, et brûle mon ombre sur la scène du Troquet à chaque performance.  De 2001 à 2019, j’ai publié 8 livres (romans, poésie et nouvelles) et fait partie de 8 œuvres collectives, souvent avec l’AAAO.»

Mordre jusqu’au sang dans le rouge à lèvres (Éditions l’Interligne, 2019) est son dernier livre.