Achetez nos livres en ligne!

Voici les autrices et les auteurs que nous souhaitons vous présenter à l’occasion du Salon du livre de l’Outaouais 2021

Michèle Vinet, invitée d’honneur représentant l’Ontario

jeudi novembre

Un beau matin de novembre, Zave et Déza cueillent dans leur potager un « tombé des nues », un amnésique pour qui le monde semble tout neuf. Jeudi Novembre propose une plongée rafraîchissante et poétique dans un monde onirique, où la Création s’anime et s’étonne devant la grandeur de l’être.

 

Denis Lord

Peines d’amour, obsession éthylique, Jack fuit aux Territoires du Nord-Ouest. Mais ses démons continuent à le harceler, et il accumule de nouveau les échecs amoureux jusque dans une communauté dénée où il étudie les impacts de la fonte du pergélisol. Coincé entre sa peine et sa difficile sobriété, Jack observe, écoute. La guérison l’attend peut-être auprès des pochards cosmiques, des fugitifs et des illuminés qui partagent, sur ce bout de planète au carrefour de toutes les déraisons, les bribes d’une sagesse durement acquise.

Stefan Psenak

Examen des failles et des envies, décompte des fictions, transcription des trajectoires : les poèmes de Certains soirs de catastrophe en appellent à la fois à ce qui n’est plus et à ce qui est désiré.

Véronique Sylvain

Premier quart revisite le Nord, lieu de naissance de la poète. Au long de son parcours, celle-ci tentera de comprendre les drames et réalités à l’œuvre dans le rude climat nordique. Elle sera ainsi ramenée à ses propres combats, à la

Sonia-Sophie Courdeau

Dans Ce qui reste sans contour, troisième recueil de la poète, on assiste à l’évolution d’une jeune femme appelée à se reconstruire par l’écriture. En reprenant contact avec sa mémoire corporelle, la femme établit un dialogue avec l’autre partie en elle et parvient à transcender l’abus dont elle a été victime.

Tomson Highway

Toute l’année, Joe, Cody et leurs parents suivent les caribous en traîneau. Joe joue de l’accordéon et Cody danse pour attirer les caribous errants. Lorsque des milliers de caribous répondent à leur appel, ce qui devrait être un moment de terreur se transforme en quelque chose de magique quand les garçons ouvrent leurs bras et leur cœur pour embrasser l’esprit du caribou.

Catherine Voyer-Léger (directrice du collectif)

En cas d'incendie
En cas d’incendie

Quelle parole voulez-vous semer aujourd’hui pour faire bourgeonner demain? Avec ce nouveau collectif, Prise de parole poursuit la publication de petits ouvrages sur des thèmes qui inspirent l’engagement. En cas d’incendie, prière de ne pas sauver ce livre regroupe douze contributions de partout au pays portant sur la crise climatique et les enjeux environnementaux.

Pour toute info sur notre maison d’édition, suivez-nous au prisedeparole.ca

Suivez nos autrices et auteurs en animation dans la programmation!

Vendredi 26 février

17 h : Quelle place pour la parole au regard de l’urgence climatique? En cas d’incendie, prière de ne pas sauver ce livre, avec Ouanessa Younsi, Catherine Voyer-Léger et Sébastien Lord-Émard.

17 h 45 : Entretien d’honneur avec Michèle Vinet. Animation : Clotilde Seille. Diffusé sur notre fil Facebook et notre site web slo.qc.ca (en savoir plus)

Samedi 27 février

17 h 15 : Livres comme l’air. Cérémonie de lecture de dédicaces à des écrivain.e.s emprisonné.e.s. Soutenue par Amnistie internationale. Avec Monia Mazigh, JR Léveillé, Maureen Martineau, Lucie Pagé et Michèle Vinet. Animation : Kim Thúy, présidente d’honneur. Diffusé sur notre fil Facebook et notre site web slo.qc.ca

Dimanche 28 février

14 h 30 : Le «nature writing» avec Denis Lord et Louis Hamelin.Animation : Daniel Lessard.