Fermer

Prendre racine, repenser l'avenir

Mon corps est le kala pani

 

Mon corps est le kala pani, spectacle interdisciplinaire de Kama La Mackerel, met en œuvre une partition poétique à travers le mouvement, la danse, le rituel, la voix, le chant et le « spoken-word ». Le kala pani veut dire « l’océan noir » et se réfère à la perte d’humanité qu’ont subi les travailleur·euse·s engagé·e·s qui ont été forcé·e·s à quitter la rivière sacrée, Le Gange, pour traverser l’océan vers des îles plantationnaires au 19e siècle.

Dans ce solo intimiste, l’artiste explore la figure du kala pani comme une métaphore, un geste poétique, un récit ancestral et une possibilité de guérison des passés coloniaux. Ayant au centre de sa narration les récits initiatiques d’un·e enfant transgenre qui grandit dans le contexte plantationnaire de l’île Maurice dans les années 80 et 90, Mon corps est le kala pani est un spectacle à la fois personnel et politique, où la langue française se créolise, des voix queer émergent et des esthétiques hybrides se manifestent sur scène.

 

Assister au spectacle 

Quand? 18 et 19 octobre 2024 à 20 h

Où? Espace René-Provost, 39, rue Leduc, secteur de Hull
Notez que ce lieu est accessible aux personnes à mobilité réduite et en fauteuil roulant.


Tarif*?
Formule spectacle

*Depuis 2024, la MAL adopte le principe de billetterie solidaire, une tarification accessible à tous et toutes qui donne accès aux arts littéraires, tout en respectant le budget de chacun·e. Lors de l’achat de billets, vous pouvez ainsi sélectionner le  prix correspondant à votre situation financière.

 

Kama La Mackerel

Crédit : Ashvin Ramdin

Kama La Mackerel est un·e écrivain·e multilingue, artiste visuel·le, performeur·euse, éducateur·trice et traducteur·trice littéraire d’origine mauricienne qui croit en l’amour, la justice et l’émancipation individuelle et collective. Sa pratique brouille les frontières des pratiques artistiques traditionnelles afin de créer des espaces esthétiques d’où des vocabulaires décoloniaux et queer/trans peuvent émerger. Avec un engagement aigu envers les récits océaniques, la souveraineté des îles, la poétique transgenre et le passé spirituel queer/trans, son corpus remet en question les notions coloniales de l’espace-temps en lien avec l’histoire, le pouvoir, le langage, le corps et la formation du sujet.

 

Participer au Salon #4

Pour profiter de la présence de Kama La Mackerel en Outaouais, la Maison des arts littéraires s’associe à AXENÉO7, avec le soutien du Sentier culturel, pour présenter le Salon #4, un souper artistique autour du thème de la transformation. Véritables banquets artistiques, les Salons réunissent des artistes invité·e·s avec la communauté du centre AXENÉO7 autour d’un souper, pour y échanger de façon participative selon une thématique, y présenter des recherches, des performances ou encore des réflexions, et ce, en toute convivialité. 

Un repas et des boissons seront servis.

Quand ? 11 octobre 2024 à 19 h

Où ? AXENÉO7, 80, rue Hanson, secteur de Hull
Ce lieu est accessible aux personnes en fauteuil roulant, mais des dispositions doivent être mises en place. N’hésitez pas à nous écrire afin que nous vous apportions l’assistance nécessaire.

Tarif ? Gratuit (inscription recommandée, à venir)

 

Ce spectacle est rendu possible grâce au soutien de la Ville de Gatineau, du Conseil des arts et des lettres du Québec, d’Hydro-Québec, de la Maison des arts littéraires et de l’Entente sectoriel MCC (valider énoncé).