Combattre l’invisible avec la bande dessinée

Un entretien croisé avec des auteur.trice.s du collectif Combattre l’invisible

Avec le retour triomphal des Rendez-vous de la bande dessinée à Gatineau, Iris Boudreau et Christian Quesnel sont invité.e.s à discuter de leur participation au collectif Combattre l’invisible. Dans le décor ludique et convivial du Multizone, à Gatineau, les deux bédéistes répondent aux questions du public au sujet du collectif, mais aussi de leurs carrières, de leurs choix et de leurs rêves. Venez faire leur connaissance au cours de cette conversation animée par Myriam Roy. L’échange et la rencontre sont au coeur de cet entretien décomplexé où tou.te.s les passionné.e.s de bande dessinée sont convié.e.s.

Où : Multizone,140 Bd Gréber, Gatineau

Quand : dimanche 5 décembre 2021, 14 h à 15 h

Combien : Gratuit !

Le passeport vaccinal sera exigé.

Cette activité ne pourrait pas avoir lieu sans le soutien précieux de la Ville de Gatineau.

Iris Boudreau

« Je ne pense pas être capable de faire quoique ce soit d’autre que de la BD… » (Iris Boudreau dans Combattre l’invisible)

Diplômée du baccalauréat en Bande dessinée de l’Université du Québec en Outaouais, Iris déménage à Montréal en 2007. Depuis, elle se consacre principalement à la bande dessinée, l’illustration et la scénarisation. 

Elle a publié des dizaines de livres et tout autant de fanzines. Ses livres abordent souvent les mêmes thèmes: le quotidien, la vie urbaine, les malaises des interactions sociales, l’amitié, l’amour… Ces thèmes sont toujours traités avec humour et dérision. Elle a aussi travaillé à la réalisation et à la scénarisation de la websérie animée La liste des choses qui existent, un co-production de La Pastèque et de l’ONF, en collaboration avec Télé-Québec.

Christian Quesnel

« L’invisible est pour moi une notion que j’ai envisagée de l’intérieur, en nous. » (Christian Quesnel dans Combattre l’invisible)

Christian  Quesnel  est  auteur  de  bandes dessinées et lauréat de plusieurs prix, notamment  pour  Cœurs  d’Argile (Studio Premières Lignes, 2011), Ludwig (Art global, 2013)Félix Leclerc :  l’alouette  en  liberté  (Éditions de l’Homme, 2019) et  Vous  avez  détruit  la  beauté  du  monde (Moelle Graphique, 2020)

Sa pratique artistique s’inspire surtout de  l’histoire  et  tend  vers  des  explorations narrative et temporelle au sein du dispositif de la bande dessinée. Il détient une maîtrise en art contemporain (bande dessinée) à  l’Université  du  Québec  en  Outaouais où il est actuellement doctorant.

Myriam Roy

« Peu importe la nature du récit, j’ai personnellement adoré mes lectures, tantôt riant, tantôt pleurant, sans jamais avoir été laissée indifférente. » (Myriam Roy dans Combattre l’invisible)

Myriam Roy est illustratrice et autrice de bandes dessinées. Elle a eu la joie de travailler, en collaboration avec deux journalistes de Radio-Canada, sur les BD reportages Lac-Mégantic, la dernière nuit et Raif Badawi – Rêver de liberté. Les deux bandes dessinées ont chacune remporté un prix Judith-Jasmin qui récompense les meilleures œuvres journalistiques de l’année au Québec. Myriam œuvre également dans l’illustration de romans jeunesse depuis quelques années.

Conjointement à sa carrière d’illustratrice-bédéiste, elle participe activement à l’organisation du Salon du livre de l’Outaouais et des événements de la Maison des arts littéraires de Gatineau. Depuis 2019, Myriam est chargée de cours à l’Université du Québec en Outaouais où elle se plait à enseigner l’Atelier d’encrage et de mise en couleurs, propageant ainsi sa passion pour l’illustration et la bande dessinée !

Combattre l’invisible

« Alors, rajouta [un admnistrateur des RVBDG], rassemblons les auteurs au sein d’un bel ouvrage que les lecteurs pourront compulser bien à l’abri dans leurs chez-soi. Ils y découvriront de belles histoires à faire rêver. Et leur bonheur sera plus contagieux encore que ce vil coronavirus.

Et les auteurs seront payés pour leur labeur ce qui, en ces temps difficiles ne peut que leur être bénéfique rajouta un autre administrateur.

Ainsi, tout le monde sera heureux.

Et ainsi fut fait.

Et tout le monde est heureux. »

Sylvain Lemay, président des RVBDG, dans Combattre l’invisible

Le collectif Combattre l’invisible est né de l’union des stylos de bédéistes de talent, comme une revanche prise sur la pandémie qui a forcé l’annulation des Rendez-vous de la bande-dessinée de Gatineau en 2020. Sous la direction de Myriam Roy, ces créateur.trice.s inspiré.e.s ont tou.te.s mis un peu de leur âme dans ce projet destiné à faire vivre leur art au-delà des restrictions sanitaires.

Au sein des 95 pages de ce recueil, les bandes dessinées fleurissent comme autant de pensées, de souhaits ou de réflexions sur les dangers qui se tapissent en marges de nos perceptions. Entre science-fiction et récit psychologique, engagez-vous dans une lutte contre les forces de l’ombre avec les auteur.trice.s de Combattre l’invisible.

Inscrivez-vous à l’infolettre