Inscrivez-vous avant le 24 février, minuit!

Un film documentaire sur les traces de Joséphine Bacon

Remontant la piste de son passé, la poétesse Innu Joséphine Bacon entraîne la cinéaste Kim O’Bomsawin et son équipe dans les rues de Montréal, où elle s’est établie à la fin des années 1960. Son pèlerinage se poursuit dans le Nushimit, où elle a vu le jour. C’est sur cette terre ancestrale de la Côte-Nord, près de Baie-Comeau, que Joséphine continue à puiser sa force vitale et la source de son inspiration.

Joséphine Bacon, née le , est une poétesse, parolière et réalisatrice Innu, originaire de Pessamit au Canada. Elle écrit en français et en innu-aimun. Elle est considérée comme une auteure phare du Québec.

Uiesh (Mémoire d’encrier) est son dernier ouvrage.

Quelque part, une aînée avance. Elle porte en elle Nutshimit, Terre des ancêtres. Une mémoire vive nomadise, épiant la ville, ce lieu indéfini. La parole agrandit le cercle de l’humanité. Joséphine Bacon fixe l’horizon, conte les silences et l’immensité du territoire.

Jeudi 25 février, à 19 h 30
Rencontre avec la réalisatrice, Kim O’Bomsawin

Sur les traces de Papakassik, le maître du caribou, Je m’appelle humain propose une incursion dans l’Histoire d’un Peuple multimillénaires aux côtés d’une femme libre qui a consacré sa vie à transmettre son savoir et ce lui de ses ancêtres. Dans sa langue, innu veut dire « humain ». Rencontre avec la réalisatrice Kim O’Bomsawin. Animation : Sonia Bonspille-Boileau.

 

Présenté en collaboration avec Ciné-Jonction.

Inscrivez-vous à l’infolettre