Chat with us, powered by LiveChat

Araignée du soir

Pour réécouter la soirée en balado, c’est ICI !

Une soirée, six récits et autant d’univers qui se dévoilent

Avec Dave Jennis, Mishka Lavigne, Michel Noël, Hector Ruiz, Véronique Sylvain et Catherine Voyer-Léger

Animation : Jean Fred

Dimanche 26 janvier, à partir de 19 h, Le Troquet, 41 rue Laval, Gatineau (secteur Hull)

L’Araignée du soir poursuit son chemin, au coeur de l’hiver, avec une soirée de récits consacrée aux territoires.  Six auteurs et autrices vous raconteront des histoires intimes ou universelles, dans l’esprit de la confidence, pour révéler leur rapport aux territoires qui les habitent.

La soirée sera enregistrée par Transistor Média pour une baladodiffusion.

Gratuit et ouvert à tous et à toutes, cette soirée est une activité en partenariat avec l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais et Le Troquet.

Né à Trois-Pistoles, Dave Jenniss est un acteur, metteur en scène et dramaturge Québécois et Malécite et est directeur artistique du théâtre Ondinnok. Il s’est fait connaître en premier lieu comme comédien dans la pièce Hamlet le Malécite (2004), produite à Montréal par Ondinnok et mise en scène par Jean-Frédéric Messier. En 2013, il remporte le Prix du public étudiant du meilleur acteur de soutien du Théâtre Denise-Pelletier pour son interprétation de Moineau dans Zone. Jenniss a ensuite signé de nombreuses pièces où il explore ses origines autochtones, dont Wulustek (Dramaturges Éditeurs, 2011), Le tambour du temps (2012), Ktahkomiq (2017) et sa pièce pour le jeune public Mokatek et l’étoile disparue (2018) qui est disponible sous forme de livre jeunesse aux Éditions Hannenorak. En 2020, il signera son cinquième texte Nmihtaqs sqotewamqol / la cendre de ses os.

Mishka Lavigne a écrit Cinéma, produit en 2015 par le Théâtre la Catapulte et le Théâtre Belvédère et publié aux Éditions l’Interligne ; Vigile, produit en 2017 par le Théâtre Rouge Écarlate en collaboration avec le Théâtre du Trillium; et Havre, créé par la Troupe du Jour de Saskatoon et joué au POCHE/GVE à Genève, et publié aux Éditions L’Interligne en 2019. Elle a remporté le Prix du Gouverneur général dans la catégorie théâtre pour Havre en 2019. Elle signe aussi un texte en anglais, Albumen, produit à Ottawa en mars 2019 dans le cadre de la série TACTICS. Son texte Copeaux, sera produit en mars 2020 par le Théâtre de Dehors, appuyé du Théâtre la Catapulte et des Créations In Vivo. Elle signe, de plus, plus d’une douzaine de traductions de théâtre et de poésie, tant en français qu’en anglais. Mishka Lavigne est membre du CEAD et de la Playwrights Guild of Canada, ainsi que lectrice pour le comité anglophone de la Maison Antoine Vitez de Paris.

Les livres de Michel Noël, plus d’une centaine, mettent en valeur les richesses des cultures des peuples amérindiens du Québec et des Amériques. D’origine algonquine de par son père et sa mère, il a vécu les premières quatorze années de sa vie dans un milieu autochtone. À cette époque, il a été témoin de la vie traditionnelle sous la tente et des soirées au tambour, tout comme il a connu les bouleversements provoqués par l’exploitation des ressources naturelles. Aujourd’hui, il vit toujours dans ce milieu qu’il décrit comme étant moderne et contemporain. Par son œuvre littéraire pour la jeunesse, Michel Noël partage l’héritage culturel amérindien qui l’habite. Il présente notamment aux jeunes des contes traditionnels issus de la tradition des ancêtres, assumant de ce fait le passage de l’expression orale à l’écriture. Quant à ses romans, ils témoignent également de son engagement à revaloriser la culture et le patrimoine autochtone ainsi qu’à dénoncer les injustices commises à l’endroit des peuples amérindiens. Chevalier de l’Ordre national du Québec, et Membre de l’Ordre du Canada, Michel Noël est également récipiendaire de plusieurs distinctions prestigieuses dont le prix Saint-Exupéry- Valeurs jeunesse ainsi que le Prix du Gouverneur général du Canada. Il a été lauréat du Prix TD de littérature canadienne en 2013.

Hector Ruiz a publié quatre recueils de poésie aux Éditions du Noroît (Qui s’installe ?, Gestes domestiques, Désert et renard du désert et Racines et fictions), ainsi qu’un essai écrit avec Dominic Marcil : Lire la rue, marcher le poème. En 2018, il a assuré la direction du collectif Délier les lieux aux Éditions Triptyque. Toujours chez Triptyque, avec Dominic Marcil, il a fait paraître Taverne nationale en 2019, un livre à la croisée des genres : la poésie, la correspondance et la chronique historique.

Originaire du Nord de l’Ontario, Véronique Sylvain habite à Ottawa, où elle a complété une maîtrise portant sur les représentations du Nord dans la poésie franco-ontarienne. Ses poèmes ont paru dans les revues À ciel ouvert et Ancrages, ainsi que dans le recueil collectif Poèmes de la résistance (Prise de parole, 2019). Véronique se consacre à différents projets artistiques, dont l’écriture de chansons, et occupe le poste de responsable de la promotion et des communications aux Éditions David. En 2019, elle publie Premier Quart (Éditions David).

 

Après des études supérieures en science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Catherine Voyer-Léger fait carrière dans le milieu culturel. Elle collabore étroitement avec plusieurs organismes du milieu artistique et littéraire au Québec et ailleurs dans la francophonie canadienne. Écrivaine, elle a publié cinq livres dont Métier critique (Septentrion), un essai sur l’état de la critique culturelle, Prendre corps, un recueil de microrécits (La Peuplade) et un premier album pour enfants, La chorale des animaux (Guy Saint-Jean). Prendre corps s’est mérité le Prix littéraire Jacques-Poirier – Outaouais 2019. Elle est chroniqueuse à l’émission C’est fou avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau à Ici Radio-Canada Première et à l’émission Les matins d’ici dans la région d’Ottawa/Gatineau. Elle collabore à plusieurs publications dont le magazine Nuit blanche et poursuit des études doctorales en lettres françaises à l’Université d’Ottawa.