Président d’honneur 2019

 

Stefan Psenak

Stefan Psenak est un poète, auteur dramatique, romancier, nouvelliste et ex-politicien né à Joliette, le 13 décembre 1969. En 1990, il s’installe à Ottawa pour ses études universitaires. C’est aussi à cette époque qu’il s’engage dans le milieu culturel de l’Ontario français. De 1994 à 1997, il œuvre au Théâtre du Nouvel-Ontario, à Sudbury. De retour dans la région d’Ottawa-Gatineau, il dirige les Éditions L’Interligne et la revue Liaison de 1997 à 2003. Après une année consacrée à l’enseignement du français au collège La Cité, il fonde Remue-méninges, une boîte de services linguistiques et de communications.

Fervent défenseur de la culture et du patrimoine durant son mandat de conseiller à la Ville de Gatineau, il a présidé la Commission des arts, de la culture, des lettres et du patrimoine, œuvré à la mise en valeur du patrimoine et contribué aux réflexions pour bonifier l’offre des bibliothèques à Gatineau.

Écrivain, Stefan Psenak fait paraître quinze livres. Son œuvre poétique, qui compte huit titres, est appréciée autant par le public que par ses pairs. Il remporte d’ailleurs le prix de poésie Trillium pour Du chaos et de l’ordre des choses et est finaliste au prix du Gouverneur général pour La beauté. Certains de ses poèmes sont traduits en anglais, en espagnol, en polonais et en slovaque. S’il est d’abord poète, Stefan Psenak publie également durant sa carrière un recueil de nouvelles, un roman, deux livres pour la jeunesse, ainsi que deux pièces de théâtre coproduites par le Théâtre du Trillium et le Théâtre français du Centre national des arts. L’une d’elles, Les champs de boue, est en outre adaptée pour la télévision de Radio-Canada. Au fil des ans, il écrit aussi des centaines d’articles, de chroniques, d’éditoriaux et de lettres d’opinion. Son plus récent recueil, Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands, paraît en septembre 2018 aux Éditions Prise de parole.

Stefan Psenak est à l’heure actuelle directeur général de Vision Centre-Ville, un regroupement qui œuvre à la valorisation et à la revitalisation du centre-ville de Gatineau par l’action culturelle. Engagé socialement, il occupe la vice-présidence de l’organisme Itinérance Zéro. Depuis août 2017, il tient une chronique d’humeur hebdomadaire à l’émission Les matins d’ici sur les ondes d’Ici Radio-Canada Première à Ottawa-Gatineau.

 

Prix et distinctions

  • Prix littéraire Trillium 1999 pour Du chaos et de l’ordre des choses
  • Médaille d’argent du volet littérature (poésie), IVes Jeux de la Francophonie en 2001
  • Finaliste au Prix du Gouverneur Général de poésie pour La beauté
  • Prix Odyssée catégorie théâtre pour La Fuite comme un voyage

 

Bibliographie

Nouvelles

  • Exister, Le Nordir, 2001.

Roman

  • Les corps en sursis, Le Nordir, 1998.

Théâtre

  • La fuite comme un voyage, Le Nordir, 2001.
  • Les champs de boue, Le Nordir, 1999.

Poésie

  • Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands, Éditions Prise de parole, 2018.
  • La beauté, Le Nordir, 2001.
  • Le poème déshabillé, L’Interligne, 2000.
  • Du chaos et de l’ordre des choses, Le Nordir, coll. « BCF », 2000 ; paru en anglais sous le titre On Order and Things, une traduction d’Antonio D’Alfonso, Guernica Editions, 2003.
  • La vie éparpillée, Le Nordir, 1999.
  • Le fantasme d’immortalité, Le Nordir, 1997.
  • Pour échapper à la justice des morts, Le Nordir, 1994.

Romans jeunesse

  • Brûler les planches, CFORP, 1997.
  • Vers le Nord, CFORP, 1996.

Étude

  • Avec Louis Bélanger (collab.), Lucie Hotte (dir.), La littérature franco-ontarienne : voies nouvelles, nouvelles voix, Le Nordir, coll. « Roger-Bernard », 2002.

Revue

  • Avec Daniel Sloate, Au réel qui brûle, Lèvres urbaines no 34, 2002.