Grand entretien avec Michel Tremblay

Vendredi 9 novembre – dédicaces 18 h 30 – Grand entretien 20 h
Salle Jean-Despréz, Maison du citoyen (25, rue Laurier, Gatineau)

C’est avec enthousiasme que le Salon du livre de l’Outaouais (SLO) offre au public de sa région l’occasion d’assister à un grand entretien avec Michel Tremblay portant sur l’ensemble de sa carrière, le vendredi 9 novembre prochain.

Par l’entremise d’une conversation avec l’auteur Simon Boulerice et la présentation de courts extraits théâtraux, nous souhaitons rendre hommage au patrimoine culturel que contribue à créer année après année, depuis 50 ans, ce grand auteur qui revient nous visiter après 25 ans.

Ces deux anciens présidents d’honneur du SLO se rencontrent autour de l’art de l’écriture, contribuant ainsi à la programmation annuelle de la 40e édition du Salon du livre de l’Outaouais, un Salon plus que jamais ancré dans l’événementiel. Plongeons ensemble dans l’oeuvre de Tremblay, de sa plus récente publication (Vingt-trois secrets bien gardés, Leméac) à celles qui ont marqué l’histoire littéraire et théâtrale du Québec.

Cet événement culturel unique du Salon du livre de l’Outaouais (SLO) est présenté en partenariat avec la Ville de Gatineau et le Théâtre de l’Île qui nous proposent d’enrichir la soirée avec deux courts extraits de pièces récemment produites (À toi pour toujours, ta Marie-Lou et Hosanna). Pour célébrer le 50e anniversaire de la pièce phare du dramaturge, Les belles soeurs, nous aurons aussi le plaisir d’assister à l’extrait d’une adaptation présentée en arabe et en français (Al Jar’at… [les voisines] ingrates!) grâce à une collaboration du Théâtre du Tremplin.

Venez célébrer avec nous le dynamisme de la littérature québécoise et souligner par le fait même la nomination de Michel Tremblay aux Prix littéraires du Gouverneur Général du Canada 2018 pour sa pièce Enfant insignifiant!

Pour vous procurer des billets (25$), suivre le lien suivant : Eventbrite.

 

 


Michel Tremblay

 

Prolifique romancier et chroniqueur, dramaturge dont les pièces sont jouées dans le monde entier, Michel Tremblay est l’un des écrivains les plus importants de sa génération. Le cycle des Belles-Sœurs, les Chroniques du Plateau-Mont-Royal et La Diaspora des Desrosiers appartiennent au corpus des œuvres majeures de la littérature francophone actuelle. L’ensemble de son oeuvre lui a valu le prix Athanase-David, le prix Jacques-Cartier, la Médaille d’argent du Mouvement national des Québécois(es), le Prix Molson du Conseil des Arts, le prix Prince-Pierre de Monaco (Finaliste), le Diplôme de l’Académie du Languedoc, le Prix Odyssée et le Grand Prix littéraire international Metropolis Bleu. Son livre Un ange cornu avec des ailes de toles lui a valu à lui seul, entre 1994 et 1995, le Prix du Grand public La Presse – Salon du livre de Montréal, le Prix du signet d’or, le prix Louis-Hémon (Académie du Languedoc), le Prix des lectrices Elle-Québec et le Prix des libraires. (Source : Leméac)

Vingt-trois secrets bien gardés
Le nouveau livre de Michel Tremblay, Vingt-trois secrets bien gardés paru chez Leméac fait son arrivée en librairie le 31 octobre. Écrit sans filtre à la troisième personne, Michel Tremblay raconte 23 secrets sur des choses dont il n’a jamais parlé…ou oublié de parler! Parfois drôle ou moins drôle, chaque histoire révèle le grand dramaturge sous un autre angle, comme la fessée qu’il a reçue de son professeur d’anglais, à sa rencontre avec André Brassard en passant par des souvenirs de famille et d’amour!

 


Simon Boulerice

 

Également comédien et metteur en scène, Simon Boulerice compte parmi les écrivains les plus prolifiques de sa génération. Jeanne Moreau a le sourire à l’envers fait partie de la sélection The White Ravens 2014 de la Bibliothèque internationale pour la jeunesse et lui a valu d’être finaliste du Prix Jeunesse des libraires du Québec. L’auteur a également été finaliste du Prix Espiègle et du Prix Alvine-Bélisle pour L’enfant mascara, pour lequel il a été le gagnant du Combat de mots 2017. (Source : Leméac)

 

Simon Boulerice dans l’univers de Michel Tremblay
Par Simon Boulerice, publié le 28 août 2017 (extrait)

Depuis quelque temps, Michel et moi maintenons une belle amitié virtuelle. (Voilà trois ans que je fais partie de sa quinzaine de lecteurs qui reçoit son tapuscrit en cours. C’est pour avoir un son de cloche. « Me faire rassurer », avance-t-il, encore candidat au doute. Bien sûr, je prends cette tâche bien au sérieux, car avouons que si l’avis d’un ti-clin comme moi puisse importer pour lui, c’est un privilège.) Nous nous écrivons souvent sur Facebook, où il est très actif. Il partage sur sa page ses lectures du moment, ses séries Netflix favorites, les films qui valent le détour. La curiosité de Tremblay est inspirante. Elle ratisse large, lève le nez au mépris. Ça va du dernier Julian Barnes à la série District 31! Je ne compte plus les œuvres auxquelles je me suis intéressé après avoir reçu le conseil virtuel de Michel. C’est un véritable passeur. Je lui en fais la remarque. « J’aime aimer les choses », observe-t-il. Plus jeune, il pouvait se montrer un peu plus virulent, mais déjà, on le voyait comme un passeur. « Un faiseur d’opinions », disait André Brassard. Puis, dans sa trentaine, dès qu’il a pris ses aises dans l’espace médiatique, il s’est fait un devoir de partager ses coups de cœur. Le lendemain du jour où il a salué le talent de la nouvelle venue Donna Tartt à une émission animée par Suzanne Lévesque, les exemplaires du Maître des illusions s’envolaient des rayons. « Je suis un videur de bibliothèques », affirme-t-il, sourire aux lèvres, fier – avec raison. (Source : revue.leslibraires.ca).


Extraits théâtraux présentés au cours de l’entretien

Théâtre de l’île, sous la direction de Sylvie Dufour
À toi pour toujours, ta Marie-Lou
Hosanna
Théâtre du Tremplin
choeur de femmes
Adaptation des Belles soeurs par Éric Beevis
Al Jar’at… [les voisines] ingrates!