Présidente d’honneur 2016

 

Mot de Marie Laberge

Liberté! Le mot a non seulement des ailes, mais il en donne.

Bien sûr, elle a son prix, cette liberté. Et tous n’y ont pas accès dans la même mesure.

Même quand elle est accessible, il faut la chercher avant de se l’accorder, savoir jusqu’où on peut ou on veut la pousser. Les chaînes ne viennent pas toujours de l’extérieur ou de l’autre…

La réflexion, la connaissance et la culture sont les vitamines de la liberté. Plus on s’ouvre au monde, plus on se connaît soi-même et plus la liberté prend de l’ampleur et de la vivacité.

Être libre, c’est pouvoir choisir. Être libre, c’est agrandir le verbe vivre.

Et les livres sont des alliés indéfectibles pour apprivoiser sa liberté.

À travers les livres, qu’ils soient pure fiction ou franche réalité, analyse du présent ou du passé, fuite vers l’ailleurs ou exploration intérieure, à travers les livres se trouve le fil qui conduit à soi et à la liberté.

Lire, c’est partir à l’aventure en choisissant le pays sur papier. Lire, c’est s’évader, s’enrichir et rêver.

Le Salon ouvre ses portes sur tous les possibles: les livres sont là, petits mondes de liberté, de découvertes et de retrouvailles. Les auteurs vous attendent, ayant pris la liberté de déserter l’ermitage de l’écriture.

Libre à vous d’en profiter pleinement et de venir à la rencontre de vos alliés.

Bon Salon!

– Marie Laberge

Biographie

Marie Laberge est née dans la ville de Québec où sa carrière de comédienne et de metteur en scène a débuté.

Femme de théâtre qui a à son actif plus de vingt pièces jouées tant au Québec qu’en Europe (par exemple, sa pièce Oublier a été produite par la Comédie Française, au théâtre du Vieux Colombier et elle a été traduite en catalan, en espagnol, en néerlandais et en allemand ).

La romancière a fait ses débuts il y a plus de vingt-cinq ans avec Juillet et, depuis, ses douze romans ne cessent de se mériter un lectorat de plus en plus vaste et différentes récompenses, dont les prix du public qui sont particulièrement chers au cœur de cette écrivaine qui connaît une grande popularité et qui entretient un rapport particulièrement chaleureux avec ses lecteurs. Sa trilogie Le goût du bonheur parue en 2000 – 2001 a été un succès sans précédent du monde de l’édition. Près d’un million d’exemplaires ont été vendus dans la francophonie dont plus de 600 000 au Québec seulement.

Marie Laberge a également écrit et réalisé un téléfilm, Les heures précieuses.

Elle a écrit, narré et participé à la création du documentaire Au cœur d’une fontaine, l’histoire de la Fontaine de Tourny, cette oeuvre d’art qui a été offerte à la Ville de Québec pour son 400è anniversaire par la famille Simons. Elle en a écrit la plaque commémorative.

Elle a aussi été parolière d’une chanson pour Celine Dion : Le temps qui compte.

En 2009, elle a instauré un roman épistolaire disponible uniquement par abonnement et qui arrive par la poste, sous forme de lettres personnalisées et signées par le personnage principal, Martha. Cette aventure littéraire inusitée durera en tout trois ans et a pris fin en décembre 2011. Elle aura atteint plus de 100 000 abonnés.

Elle a publié son douzième roman à l’automne 2015, Ceux qui restent, ainsi qu’un essai, Treize verbes pour vivre, son premier en quarante ans de carrière qu’elle fête cette année.

Décorée tant par la France ( officier des Arts et des Lettres ), la francophonie ( Ordre de la Pléiade ) que par le Québec ( Ordre du Québec ), cette communicatrice fait des conférences un peu partout dans le monde.

Pour en savoir plus : www.marielaberge.com

Prix et distinctions

  • 2015 – Ordre des arts et des lettres du québec – compagneCeuxQuiRestent
  • 2011 – Prix du public salon du livre de la côte-nord – revenir de loin
  • 2011 – Prix du grand public la presse / salon du livre de montréal – revenir de loin
  • 2008 – Prix du public archambault – sans rien ni personne
  • 2004 – Ordre du québec – chevalière
  • 2004 – Ordre de la pléiade – chevalier
  • 2002 – Prix du grand public la presse / salon du livre de montréal – adélaïde et florent
  • 2002 – Prix du public salon du livre de trois-rivières – adélaïde
  • 2001 – Prix du public salon du livre de trois-rivières – gabrielle
  • 2001 – Prix du grand public la presse / salon du livre de montréal – gabrielle
  • 2001 – Prix du public archambault – adélaïde et florent
  • 2000 – Grande québécoise en culture chambre de commerce de québec
  • 1999 – Prix des libraires – la cérémonie des anges
  • 1997 – Prix ludger duvernay société st-jean- baptiste pour l’ensemble de l’oeuvreTreizeVerbes
  • 1997 – Prix du public salon du livre de trois-rivières – annabelle
  • 1997 – Prix des libraires – annabelle
  • 1997 – Prix du grand public la presse / salon du livre de montréal – annabelle
  • 1995 – Ordre des arts et des lettres de france – officier
  • 1993 – Prix des lectrices elle-québec – quelques adieux
  • 1993 – Gémeaux emission dramatique – oublier
  • 1992 – Médaille des célébrations du 350e de montréal
  • 1990 – Salon de la femme – art – hommage la presse
  • 1989 – Médaille raymon-blais – université laval
  • 1988 – Ordre des arts et des lettres de france – chevalier
  • 1981 – Prix du gouv. général théâtre – c’était avant la guerre à l’anse-à-gilles

Bibliographie

  • Treize verbes pour vivre, Québec Amérique, 2015
  • Ceux qui restent, Québec Amérique, 2015
  • Mauvaise foi, Québec Amérique, 2013
  • Revenir de loin, Éditions du Boréal, 2010
  • Sans rien ni personne, Éditions du Boréal, 2007
  • Le Goût du bonheur t.3 : Florent, Éditions du Boréal, 2001
  • Le Goût du bonheur t.2 : Adélaïde, Éditions du Boréal, 2001
  • Le Goût du bonheur t.1 : Gabrielle, Éditions du Boréal, 2000
  • La Cérémonie des anges, Éditions du Boréal, 1998
  • Annabelle, Éditions du Boréal, 1996
  • Le Poids des ombres, Éditions du Boréal, 1994
  • Quelques adieux, Éditions du Boréal, 1992
  • Juillet, Éditions du Boréal, 1989