Serge Bouchard, invité spécial 150e

Né à Montréal en 1947, diplômé en anthropologie de l’Université McGill et de l’Université Laval, Serge Bouchard est passionné d’histoire et d’amérindianité. D’abord chercheur dans le domaine des études nordiques, il a touché à de nombreux champs d’enquête, allant de l’ethnohistoire jusqu’aux contextes contemporains des changements sociaux et politiques. Son mémoire de maîtrise (1973) portait sur le savoir des chasseurs innus du Labrador, tandis que sa thèse de doctorat (1980) décrivait et analysait la culture et le mode de vie des camionneurs de longue-distance dans le nord du Québec.

Devenu consultant autonome en anthropologie appliquée, il a cofondé une firme de recherche en sciences humaines, active jusqu’en 1986 dans les domaines de la formation interculturelle, de l’environnement, de la justice et de la gestion. Il a ensuite été professeur au département des sciences administratives de l’Université du Québec à Montréal. Entre 1987 et 1990, il a dirigé les services de recherche en sciences humaines de l’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec.

Écrivain inclassable, Serge Bouchard est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont L’homme descend de l’ourse, Mathieu Mestokosho, chasseur innu et C’était au temps des mammouths laineux. En outre, l’auteur signe chaque mois la chronique Esprit du lieu dans la revue Québec Science et collabore de façon régulière à L’Inconvénient, une revue de littérature, art et société.

Homme de radio, il a animé à Radio-Canada Première des émissions phares telles que De remarquables oubliés, Une épinette noire nommée Diesel et, durant seize ans, Les chemins de travers. Il coanime à présent l’émission C’est fou, tous les samedis soir, en compagnie de Jean-Philippe Pleau. Ce communicateur de grand calibre, Serge Bouchard donne également des conférences depuis une trentaine d’années devant des publics variés, au Québec et partout au Canada, aussi bien sur les réalités des peuples autochtones que sur nombre de sujets philosophiques et d’actualité qui préoccupent notre monde.

Considéré par plusieurs comme l’un de nos prosateurs les plus originaux, il a reçu en 2015 le Prix Gérard-Morisset pour l’ensemble de sa carrière et est devenu, l’année suivante, Officier de l’Ordre national du Québec.

Écoutez
« C’était au temps des mammouths laineux »
sur Première Plus

 

Prix et distinctions

  • Officier de l’Ordre national du Québec, 2016
  • Prix Gérard-Morisset, 2015
  • Prix du gouverneur général 2015, Les yeux tristes de mon camion

Bibliographie chez Boréal

  • Quinze lieux communs, collection Papiers collés, novembre 1993
  • De nouveaux lieux communs, collection Papiers collés, avril 1994
  • Du pâté chinois, du baseball et autres lieux communs, collection Papiers collés, octobre 1995
  • De la fin du mâle, de l’emballage et autres lieux communs, collection Papiers collés, octobre 1996
  • L’homme descend de l’ourse, Boréal, mars 1998
  • Des pompiers, de l’accent français et autres lieux communs, collection Papiers collés, avril 1998
  • Le Moineau domestique, Boréal, mai 2000
  • Du pipi, du gaspillage et sept autres lieux communs, collection Papiers collés, février 2001
  • Les Meilleurs Lieux communs, peut-être, Boréal compact, octobre 2003
  • Récits de Mathieu Mestokosho, chasseur innu, Boréal, octobre 2004
  • Les Corneilles ne sont pas les épouses des corbeaux, collection Papiers collés, octobre 2005
  • C’était au temps des mammouths laineux, collection Papiers collés, février 2012
  • Les Yeux tristes de mon camion, collection Papiers collés, novembre 2016 degrés de liberté