Chat with us, powered by LiveChat

Emmanuel Lauzon

Emmanuel est un hyperactif passionné par le sport, les arts et la culture, la science, la psychologie, la politique, la sociologie et les voyages. Diplômé en animation et recherche culturelles à l’Université du Québec à Montréal, il a travaillé comme animateur et coordonnateur d’événements, intervenant socio-communautaire et animateur en participation citoyenne. Il se lance dans l’écriture en 2011 et, l’année suivante, il publie Pou-Ah! et Opération Sauve qui pou, ses deux premiers romans jeunesse. En 2014, son oeuvre La rage de vivre, publiée dans la populaire collection Tabou aux Éditions de Mortagne, connaît un grand succès. Quelques mois plus tard, il fait paraître TAGuée (toujours dans la même collection). Avec l’écriture et les Salons du livre, il n’arrive plus à concilier son emploi et sa passion pour l’écriture. En 2016, il décide donc de faire le grand saut et de se consacrer exclusivement à sa carrière d’auteur. Il multiplie les publications et ses participations à divers événements littéraires, en plus d’offrir des conférences un peu partout au Québec et au Nouveau-Brunswick. Il planche actuellement sur son premier roman pour adulte.

 

Atelier 1 : De décrocheur à auteur

Public cible : Animation offerte aux élèves de 3e, 4e et 5e secondaire

Aujourd’hui auteur et conférencier, Emmanuel a connu de grandes difficultés d’apprentissage en raison de son trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité et a triplé sa 2e secondaire avant d’abandonner l’école à l’âge de 16 ans. La lecture et l’écriture l’ont longtemps rebuté. Si on lui avait dit qu’il en ferait une carrière, il en serait mort de rire. Et pourtant… Dans sa présentation, Emmanuel explique pourquoi il a finalement décidé de raccrocher et comment son parcours l’a progressivement mené vers le métier d’intervenant social, puis, à l’écriture. Articulée autour des thèmes abordés dans ses romans de la populaire Collection Tabou aux Éditions de Mortagne, cette conférence allie sketchs humoristiques, témoignages touchants, modestes « performances » de rap et réflexions sur différentes problématiques telles que la toxicomanie, le TDAH, l’anxiété le décrochage scolaire et social. Un tout éclaté mais cohérent qui prouve que le métier d’écrivain et tout sauf ennuyant.